Mesures de déconfinement progressif.

Le Conseil des ministres a décidé la levée de l’état d’urgence et a approuvé un plan de transition vers l’état de calamité publique. Après le week-end du 1e au 3 mai durant lequel des mesures spécifiques s’appliquent, le pays amorcera un déconfinement partiel, progressif et réversible, dont la stratégie sera réévaluée de 15 jours en 15 jours. Les trois premières phases s’appliquent de manière uniforme à l’ensemble du territoire et s’étendront du 4 au 17 mai, du 18 au 31 mai, et du 1e au 14 juin.
Première phase du 4 au 17 mai.
Les réouvertures et assouplissements concernent les :
commerces d’une superficie de moins de 200m2 avec un accès direct à la rue (limite de fréquentation de 5 personnes pour 100m² et la mise à disposition de gel hydro-alcoolique à l’entrée) ;
coiffeurs, barbiers et salons d’esthétique, avec prise de rendez-vous obligatoire ;
concessionnaires automobiles ;
librairies, bibliothèques et archives ;
services publics déconcentrés avec un accueil en présentiel (comme les services des finances ou de l’emploi) sur prise de rendez-vous ;
les terrains de sports de pratique individuelle à l’air libre (tennis, golfe, padel,…) à l’exception des piscines et spa ;
les universités, si elles le souhaitent ;
les rassemblements de plus de 10 personnes restent interdits (excepté la participation à l’enterrement d’un proche) ;
les transports publics seront limités aux deux tiers de leur capacité.
Deuxième phase du 18 au 31 mai.
Durant cette deuxième étape, si l’évolution de la situation épidémiologique le permet et selon l’évaluation qui sera faite par les autorités de la phase précédente de déconfinement, les réouvertures prévues et assouplissements concernent les :
établissements commerciaux d’une surface inférieure à 400m2 ou n’ouvrant que 400m2 de leur surface (ou les établissements plus grands mais sur autorisation) ;
classes de 11e et 12e (Première et Terminale) uniquement pour les 22 matières prises en compte pour les candidatures aux établissements d’enseignement supérieur (avec des horaires décalés et réduits) ;
crèches, de façon partielle et sur la base du volontariat (les aides aux parents ne mettant pas leur enfant à la crèche seront maintenues jusqu’au 31 mai) ;
restaurants, cafés, pâtisseries et terrasses (capacité d’accueil limitée à 50%) ;
musées et monuments nationaux ;
la saison de Ligue 1 de football professionnel et de la Coupe du Portugal pourrait reprendre le week-end du 30 et 31 mai, à huis-clos, sous réserve de l’accord de la Direction générale de la santé ;
les cérémonies religieuses pourraient reprendre le week-end du 30 et 31 mai, selon des règles à définir avec la DGS.
Troisième phase : du 1e au 14 juin.
Durant cette troisième phase, si l’évolution de la situation épidémiologique le permet et selon l’évaluation que les autorités auront fait de la phase précédente, pourraient rouvrir :
les classes de maternelle ;
tous les commerces et centres commerciaux indépendamment de leur superficie ;
salles de spectacles (cinémas, théâtres,…) sur réservation préalable et avec une limitation des capacités d’accueil ;
les lojas do cidadão (les « maisons des citoyens », établissements administratifs multi-services).
Concernant les activités non énumérées, le gouvernement pourra décider au fur et à mesure de les inclure dans l’une des trois phases de déconfinement ou de reporter leur réouverture ultérieurement. C’est le cas des festivals de musique, des salles de sport, des bars et des discothèques. Le Premier ministre a recommandé aux résidents au Portugal de prévoir leurs vacances d’été à l’intérieur du pays. La saison balnéaire pourrait s’ouvrir en juin avec un dispositif de limitation de la fréquentation des plages qui rouvriraient.
Règles et recommandations transversales de sécurité et d’hygiène pour la période de déconfinement.
Des conditions transversales s’appliquent à ces trois phases :
Des équipements de protection seront rendus obligatoires dans les espaces ne permettant pas une distanciation sociale, notamment les espaces fermés à haute fréquentation comme les transports publics ; des masques sociaux et gels hydroalcooliques seront disponibles à la vente pour les particuliers, dès le 4 mai, notamment dans les supermarchés ;
les gestes barrières restent recommandés (lavage de mains, distanciation sociale, tousser dans son coude,…) ;
des normes de distanciation et de réduction de la capacité d’accueil des établissements seront appliquées ;
le confinement restera obligatoire pour les personnes infectées ou sous vigilance active ; le devoir civique d’isolement prophylactique et de limitation des déplacements non essentiels est maintenu ;
en mai, le principe de recours obligatoire au télétravail reste de vigueur lorsque cela est possible. Le télétravail pourrait être réduit progressivement à partir du 1e juin, avec un recours à des organisations du travail qui permettent de limiter les contacts entre employés (horaires décalés, équipes en brigade,…).

TELECHARGEMENT
Plan de déconfinement au Portugal – Calendrier
Présentation du plan de déconfinement au Portugal

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
X