Dernières Nouvelles d’Algarve (DNA) Covid du 27/7/21

 

DNA Covid 19 du 27/7/2021. 

Remboursements des tests?

 

DÉCRYPTAGE – Sauf s’ils sont vaccinés, les Français de retour de l’étranger doivent disposer d’un test PCR négatif de moins de 72 heures, ou d’un antigénique de moins de 48 heures. Des tests, payants dans la majorité des pays d’Europe et dont les prix peuvent grimper jusqu’à… 300 euros. Ce test doit dater de moins de 24h en revenant du Portugal ou d’Espagne!!!

 
Les passagers qui arrivent en France n’ont désormais plus besoin de disposer d’un résultat de test PCR négatif s’ils sont complètement vaccinés. 

C’est un nouveau poste de dépenses supplémentaire à intégrer dans son budget vacances. Au transport, à l’hébergement et aux activités s’ajoutent désormais les frais liés aux tests de dépistage du Covid-19. En effet, un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures ou de moins de 48 heures est désormais exigé dans certains pays comme l’Italie pour accéder aux bars, restaurants, piscines, salles de sport, musées, cinémas, théâtres et salles de jeux, ainsi qu’aux voyageurs à leur arrivée dans l’Hexagone, excepté ceux ayant reçu une vaccination complète. Dans l’Hexagone, ces tests sont remboursés par la Sécurité sociale – jusqu’à cet automne -, mais à l’étranger, ils sont déjà aux frais des voyageurs et varient fortement selon les pays et les centres de dépistages. Ils coûtent entre 20 € et 150 €, selon les tests (PCR ou antigéniques), les pays et les centres de dépistage.

 

Une prise en charge de 50 € par la Sécu… sous conditions

Sous certaines conditions, les tests réalisés à l’étranger par des Français sont pris en charge en partie par l’Assurance maladie. Dans les pays de l’Union européenne (UE), de l’espace économique européen (EEE) ou en Suisse, les tests de dépistage (RT-PCR et antigéniques) sont remboursés à hauteur de 50 € maximum s’ils ont un «caractère administratif (obligatoires pour entrer sur le territoire de certains États) [ou un] caractère médical sur prescription médicale», rappelle le site Ameli.fr. En revanche, «ne seront pas pris en charge par l’Assurance maladie les tests PCR et antigéniques réalisés par les Français souhaitant revenir en France», rappelait dès le 17 juin le ministre de la Santé Olivier Véran au Parisien .

Pour bénéficier de cette prise en charge, deux options : présenter sa carte européenne d’Assurance maladie (CEAM) lors du test à l’étranger afin de ne régler que le reste à charge ; ou faire une demande de remboursement au retour en remplissant le formulaire S 3125 accompagné d’une facture. La CEAM peut être commandée sur son compte Ameli, elle est expédiée dans un délai de 15 jours.

En dehors des pays de l’UE, de l’EEE et de la Suisse, «seuls les tests à caractère médical, urgent et inopiné seront pris en charge à hauteur de 27 % du montant de la dépense». Là aussi, les assurés doivent remplir ce même formulaire en joignant, en plus, une prescription médicale ou un certificat médical.
 Emmanuel Macron annonce le déremboursement des tests PCR à l’automne



                 .                   .

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
X